Le visage d’un ami

Suivez nous et partagez :

Avez-vous aussi cette sensation particulière ? Cette sensation de chaleur et d’ouverture ? Cette sensation que l’on ressent quand on voit le visage d’un ami ? Moi, je l’ai. C’est tellement particulier comme sensation que je l’ai appelé « l’ami ». Je suis toujours étonnée de la voir, en particulier avec les personnes avec lesquelles je suis un peu en froid (je ne suis pas si facile à vivre que cela).

Cela m’ouvre le coeur de voir un ami.

A l’instant, je ressens cela. Je suis seul. Enfin, seul au milieu de centaines de personnes. J’attends un avion à l’aéroport international de Zaventem. Cet avion va m’emmener voir de nombreux amis avec lesquels je me réjouis de passer une petite semaine, reclus, dans la montagne, à explorer l’ACT sous toutes ses coutures.

Mais ce n’est pas de penser à eux qui m’ouvre le coeur. Non. C’est de voir tous ces gens passer sur l’escalator horizontal. Vous voyez ? Ce petit chemin de fer qui nous porte d’un endroit à un autre, sans effort.

En voyant tous ces visages inconnus, je me suis dit :

« Et si c’était tous des amis ? ».

Mon coeur s’est ouvert en une fois.

J’ai éprouvé un sentiment fort et profond de gratitude de voir tous ces gens, vivants, aller et venir, quitter des proches et rejoindre des destinations importantes. Je me suis senti humain. Membre de la grande famille du vivant. Flippant, n’est-ce pas ?

Mes amis de la RFT me diraient que j’ai fait un cadrage hiérarchique (de mes références d’attachement ?).

C’est possible.

Ce qui en ressort est une profonde gratitude et un respect pour la vie, les êtres, les choses … et pour moi qui me permets de ressentir ça.

Suivez nous et partagez :